Discussion:
Marche, vélo et déconfinement
(trop ancien pour répondre)
Topinambour
2020-05-13 10:30:06 UTC
Permalink
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la marche
et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des déplacements,
permettent de maintenir les distances nécessaires, de limiter les
embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles niveaux de bruit.


kw
2020-05-13 11:03:55 UTC
Permalink
Post by Topinambour
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la marche
et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des déplacements,
permettent de maintenir les distances nécessaires, de limiter les
embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
Excellent cette vidéo de l'ADEME (autant le préciser).



--
Topinambour
2020-05-14 09:12:35 UTC
Permalink
Post by kw
Post by Topinambour
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la marche
et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des déplacements,
permettent de maintenir les distances nécessaires, de limiter les
embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
Excellent cette vidéo de l'ADEME (autant le préciser).
Oui. Et au passage, on peut voir qu'une bonne partie des séquences ont
été prises à Strasbourg.
Valcarus
2020-05-13 17:07:15 UTC
Permalink
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11 mai
les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la marche et le
vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des déplacements, permettent de
maintenir les distances nécessaires, de limiter les embouteillages et de
conserver l’air pur et les faibles niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.

Ce n'est pas faute d'avoir (entre autres) lourdement subventionné le
vélo électrique.

Une politique se juge à ses résultats. En l'occurrence, cette politique
de technocrates est nulle. Le renouvellement frénétique de voeux pieux
ne change rien à l'affaire.
Paul Aubrin
2020-05-13 20:09:23 UTC
Permalink
Post by Valcarus
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.
Les 3/4 des déplacements, dis la vidéo, moins de 1km pour la marche et
moins de 5 km pour le vélo. Cela ne s'applique pratiquement à aucun
déplacement domicile-travail, ni à aucun déplacement professionnel en
région parisienne. Ailleurs je ne sais pas si beaucoup de personnes on la
chance de faire des déplacements aussi courts.
Personnellement, il n'est arrivé pendant une dizaine de mois d'être logé
à moins d'un kilomètre de mon travail. Mais ce n'était pas en France. Et
c'était une chance inouïe. Les trajets de mes collègues, d'alors,
faisaient des kilomètres. Ils n'auraient jamais pu les faire en
bicyclette. J'ai d'ailleurs dû déménager à une distance telle que je,
pratiquement, ne pouvais faire les trajets qu'en voiture.
Paul Aubrin
2020-05-13 20:27:24 UTC
Permalink
Post by Valcarus
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.
Les 3/4 des déplacements, dit la vidéo, moins de 1km pour la marche et
moins de 5 km pour le vélo. Cela ne s'applique pratiquement à aucun
déplacement domicile-travail, ni à aucun déplacement professionnel en
région parisienne. Ailleurs je ne sais pas si beaucoup de personnes ont la
chance de faire des déplacements aussi courts.
Personnellement, il n'est arrivé pendant une dizaine de mois d'être logé à
moins d'un kilomètre de mon travail. Mais ce n'était pas en France. Et
c'était une chance inouïe. Les trajets de mes collègues, d'alors,
faisaient des kilomètres. Ils n'auraient jamais pu les faire en
bicyclette. J'ai d'ailleurs dû déménager à une distance telle que je,
pratiquement, ne pouvais faire les trajets qu'en voiture.
Valcarus
2020-05-14 07:56:18 UTC
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Valcarus
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.
Les 3/4 des déplacements, dit la vidéo
Oui, c'est tout l'art de choisir l'indicateur qui va bien, sans
d'ailleurs l'expliciter. Quand je fais 300m à pied pour aller et
revenir de la poste, ça fait 1 ou 2 déplacements ? Quand je fais 10km
en voiture pour faire successivement un arrêt pour déposer les enfants,
un autre au supermarché et un 3ème dans mon entreprise, ça compte pour
1 ou pour 3 déplacement.

Les 3/4 des déplacements, ce n'est pas non plus les 3/4 des distances
alors que ce dernier indicateur serait plus pertinent pour la
consommation d'énergie et pour la pollution.
Post by Paul Aubrin
moins de 1km pour la marche et
moins de 5 km pour le vélo. Cela ne s'applique pratiquement à aucun
déplacement domicile-travail, ni à aucun déplacement professionnel en
région parisienne. Ailleurs je ne sais pas si beaucoup de personnes ont la
chance de faire des déplacements aussi courts.
Personnellement, il n'est arrivé pendant une dizaine de mois d'être logé à
moins d'un kilomètre de mon travail. Mais ce n'était pas en France. Et
c'était une chance inouïe. Les trajets de mes collègues, d'alors,
faisaient des kilomètres. Ils n'auraient jamais pu les faire en
bicyclette. J'ai d'ailleurs dû déménager à une distance telle que je,
pratiquement, ne pouvais faire les trajets qu'en voiture.
Tant que les technocrates n'auront pas compris qu'il convient de
distinguer de quelle pratique de vélo il s'agit, ce seront des rigolos.

Le problème s'est d'ailleurs posé lors du confinement: fallait-il
considérer le vélo comme un sport, comme une activité de loisirs ou
comme un mode de déplacement ? Chacun de ces cas ne recouvre pas la
même problématique.
Gloops
2020-05-14 09:10:19 UTC
Permalink
Post by Valcarus
Post by Paul Aubrin
Post by Valcarus
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.
Les 3/4 des déplacements, dit la vidéo
Oui, c'est tout l'art de choisir l'indicateur qui va bien, sans
d'ailleurs l'expliciter. Quand je fais 300m à pied pour aller et revenir
de la poste, ça fait 1 ou 2 déplacements ? Quand je fais 10km en voiture
pour faire successivement un arrêt pour déposer les enfants, un autre au
supermarché et un 3ème dans mon entreprise, ça compte pour 1 ou pour 3
déplacement.
Les 3/4 des déplacements, ce n'est pas non plus les 3/4 des distances
alors que ce dernier indicateur serait plus pertinent pour la
consommation d'énergie et pour la pollution.
Post by Paul Aubrin
moins de 1km pour la marche et
moins de 5 km pour le vélo. Cela ne s'applique pratiquement à aucun
déplacement domicile-travail, ni à aucun déplacement professionnel en
région parisienne. Ailleurs je ne sais pas si beaucoup de personnes ont la
chance de faire des déplacements aussi courts.
Personnellement, il n'est arrivé pendant une dizaine de mois d'être logé à
moins d'un kilomètre de mon travail. Mais ce n'était pas en France. Et
c'était une chance inouïe. Les trajets de mes collègues, d'alors,
faisaient des kilomètres. Ils n'auraient jamais pu les faire en
bicyclette. J'ai d'ailleurs dû déménager à une distance telle que je,
pratiquement, ne pouvais faire les trajets qu'en voiture.
Tant que les technocrates n'auront pas compris qu'il convient de
distinguer de quelle pratique de vélo il s'agit, ce seront des rigolos.
Le problème s'est d'ailleurs posé lors du confinement: fallait-il
considérer le vélo comme un sport, comme une activité de loisirs ou
comme un mode de déplacement ? Chacun de ces cas ne recouvre pas la même
problématique.
Pour ce qui est du mode de déplacement, il faut pouvoir compter sur le
train pour les trajets qui dépassent quelques kilomètres. Il y a des
gens qui se tapent 30 kilomètres aller chaque jour en vélo, mais ils ne
sont pas nombreux.

Et avec ce que nous avons comme réseau ferré jusque là, en tout cas en
Île de France, il faut être motivé pour se pointer avec son vélo. À
mettre à jour peut-être car des solutions existent, la règle c'est de
soulever son vélo au-dessus des tourniquets de contrôle après avoir
franchi les escaliers avec.
Longtemps il y avait aussi la nécessité de soulever son vélo depuis le
quai vers le train. Si je ne m'abuse cet aspect s'est calmé.

Au passage je souligne que venir avec un vélo donne un aperçu de ce que
peut être venir en fauteuil roulant : franchement pas la joie, et encore
avec un vélo plus quelques biscoteaux que donne l'utilisation régulière,
on se sort de pas mal de situations, dont l'équivalent en fauteuil
roulant est difficilement imaginable.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Gloops
2020-05-13 21:46:09 UTC
Permalink
Post by Valcarus
Post by Topinambour
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la
marche et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des
déplacements, permettent de maintenir les distances nécessaires, de
limiter les embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles
niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.
Ce n'est pas faute d'avoir (entre autres) lourdement subventionné le
vélo électrique.
Une politique se juge à ses résultats. En l'occurrence, cette politique
de technocrates est nulle. Le renouvellement frénétique de voeux pieux
ne change rien à l'affaire.
Si on veut diminuer le trafic routier, il n'y a pas 36 solutions, il
faut une politique d'occupation du territoire cohérente.

Pendant longtemps on a entendu parler de zones d'activités, et de zones
pavillonnaires. C'est un moyen déguisé de subventionner tout ce qui
empoisonne l'existence.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Paul Aubrin
2020-05-14 04:56:20 UTC
Permalink
Post by Gloops
Si on veut diminuer le trafic routier, il n'y a pas 36 solutions, il
faut une politique d'occupation du territoire cohérente.
Pendant longtemps on a entendu parler de zones d'activités, et de zones
pavillonnaires. C'est un moyen déguisé de subventionner tout ce qui
empoisonne l'existence.
Le trafic routier n'est qu'en partie constitué en partie par les trajets
domicile-travail. L'essentiel est dû à l'activité économique. Il résulte
de la spécialisation économique qui résulte de la recherche de
l'amélioration de la productivité. Jusqu'à la révolution industrielle,
les transports étaient lents et difficiles, les productions étaient
locales. Il pouvait y avoir une disette à Paris (le boulanger, la
boulangère, et le petit mitron) alors que globalement, la production de
nourriture était (presque) suffisante.

Le développement des infrastructures de transport, le chemin de fer à
vapeur d'abord, puis l'automobile à moteur thermique ensuite, ont
accéléré les échanges de biens et de nourriture. Les Parisiens ont pu se
chauffer sans dévaster leurs forêts voisines. La dernière disette en
France remonte au début du 19ème siècle. Grâce au développement des
infrastructures de transport.

D'une façon générale, si chaque famille devait produire elle-même tous
les biens dont elle a besoin, il faudrait en revenir assez rapidement aux
solutions des néolithiques pour faire survivre des tribus semi-nomades
épuisant rapidement le sol des clairières avant de se déplacer tous les
six mois. Pour réduire un peu la misère, on pourrait passer à
l'organisation de la renaissance, avec des échanges de biens à quelques
kilomètres, des villages de serfs nourrissant leur seigneur et maître qui
maintient la petite armée qui les protège.
roaringriri
2020-05-14 07:48:43 UTC
Permalink
Post by Paul Aubrin
Post by Gloops
Si on veut diminuer le trafic routier, il n'y a pas 36 solutions, il
faut une politique d'occupation du territoire cohérente.
Pendant longtemps on a entendu parler de zones d'activités, et de zones
pavillonnaires. C'est un moyen déguisé de subventionner tout ce qui
empoisonne l'existence.
Le trafic routier n'est qu'en partie constitué en partie par les trajets
domicile-travail. L'essentiel est dû à l'activité économique. Il résulte
de la spécialisation économique qui résulte de la recherche de
l'amélioration de la productivité. Jusqu'à la révolution industrielle,
les transports étaient lents et difficiles, les productions étaient
locales. Il pouvait y avoir une disette à Paris (le boulanger, la
boulangère, et le petit mitron) alors que globalement, la production de
nourriture était (presque) suffisante.
Le développement des infrastructures de transport, le chemin de fer à
vapeur d'abord, puis l'automobile à moteur thermique ensuite, ont
accéléré les échanges de biens et de nourriture. Les Parisiens ont pu se
chauffer sans dévaster leurs forêts voisines. La dernière disette en
France remonte au début du 19ème siècle. Grâce au développement des
infrastructures de transport.
D'une façon générale, si chaque famille devait produire elle-même tous
les biens dont elle a besoin, il faudrait en revenir assez rapidement aux
solutions des néolithiques pour faire survivre des tribus semi-nomades
épuisant rapidement le sol des clairières avant de se déplacer tous les
six mois. Pour réduire un peu la misère, on pourrait passer à
l'organisation de la renaissance, avec des échanges de biens à quelques
kilomètres, des villages de serfs nourrissant leur seigneur et maître qui
maintient la petite armée qui les protège.
La vraie plaie, c'est le trafic des camions.
La seule et unique façon de le réduire c'est le rail, et pas l'imbécile
et dilatoire "ferroutage", avancé par ce qui nous sert d'écolos, qui
revient à avoir à refaire la moitié des voies et les 3/4 des tunnels
ferroviaires d'Europe, mais bien la solution "Chinoise", qui passe par
l'imposition du "format container" aux camions.
En Chine, les très rares camions que vous voyez transportent des
containers, de pont transbordeur de gare, au client final, ou d'une
usine à un port ou une gare.
La durée d'amortissement d'un camion, c'est 4 à 5 ans, le temps qu'il
faudrait pour refaire toutes les voies ferrées: 2 ou 3 siècles.

Une nouvelle fois, l'écologisme ne sert qu'à amuser la galerie, occuper
mes loisirs des petits bourgeois mal à l'aise, et faire gagner du temps
aux pollueurs.
François
2020-05-14 08:07:01 UTC
Permalink
Post by roaringriri
La vraie plaie, c'est le trafic des camions.
La vraie plaie, c'est la SNCF qui a entrepris de supprimer les trains de
marchandises. Ça fait plusieurs années qu'on n'en a pas vu un seul en
Bretagne.
--
Fañch
Gloops
2020-05-14 08:55:04 UTC
Permalink
Post by François
Post by roaringriri
La vraie plaie, c'est le trafic des camions.
La vraie plaie, c'est la SNCF qui a entrepris de supprimer les trains de
marchandises. Ça fait plusieurs années qu'on n'en a pas vu un seul en
Bretagne.
Au risque de paraître radoter, par voie de conséquence la vraie plaie
c'est l'Union Européenne.

Et du coup les électeurs : il y a quelques semaines sur fsp on a fait
semblant de ne pas savoir qui parmi les candidats voulait sortir de
l'Union Européenne.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Gloops
2020-05-14 08:53:23 UTC
Permalink
la solution "Chinoise", qui passe par l'imposition du "format container"
aux camions.
Quelle nuance fais-tu avec le ferroutage ?
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Topinambour
2020-05-14 09:24:36 UTC
Permalink
Post by roaringriri
Post by Paul Aubrin
Post by Gloops
Si on veut diminuer le trafic routier, il n'y a pas 36 solutions, il
faut une politique d'occupation du territoire cohérente.
Pendant longtemps on a entendu parler de zones d'activités, et de zones
pavillonnaires. C'est un moyen déguisé de subventionner tout ce qui
empoisonne l'existence.
Le trafic routier n'est qu'en partie constitué en partie par les trajets
domicile-travail. L'essentiel est dû à l'activité économique. Il résulte
de la spécialisation économique qui résulte de la recherche de
l'amélioration de la productivité. Jusqu'à la révolution industrielle,
les transports étaient lents et difficiles, les productions étaient
locales. Il pouvait y avoir une disette à Paris (le boulanger, la
boulangère, et le petit mitron) alors que globalement, la production de
nourriture était (presque) suffisante.
Le développement des infrastructures de transport, le chemin de fer à
vapeur d'abord, puis l'automobile à moteur thermique ensuite, ont
accéléré les échanges de biens et de nourriture. Les Parisiens ont pu se
chauffer sans dévaster leurs forêts voisines. La dernière disette en
France remonte au début du 19ème siècle. Grâce au développement des
infrastructures de transport.
D'une façon générale, si chaque famille devait produire elle-même tous
les biens dont elle a besoin, il faudrait en revenir assez rapidement aux
solutions des néolithiques pour faire survivre des tribus semi-nomades
épuisant rapidement le sol des clairières avant de se déplacer tous les
six mois. Pour réduire un peu la misère, on pourrait passer à
l'organisation de la renaissance, avec des échanges de biens à quelques
kilomètres, des villages de serfs nourrissant leur seigneur et maître qui
maintient la petite armée qui les protège.
La vraie plaie, c'est le trafic des camions.
Aussi. Mais Les voitures sont quand même largement majoritaires dans
leur part dans la saturation des routes, notamment en heures de pointe.
Post by roaringriri
La seule et unique façon de le réduire c'est le rail,
Et le vélo, et le fluvial, et le télétravail, et les transports en commun.
Post by roaringriri
et pas l'imbécile
et dilatoire "ferroutage"
ça marche très bien en Suisse. Le ferroutage réduit la contrainte de
rupture de charge car on ne peut pas mettre une voie ferrée à la sortie
de chaque usine et de chaque centre logistique.


, avancé par ce qui nous sert d'écolos, qui
Post by roaringriri
revient à avoir à refaire la moitié des voies et les 3/4 des tunnels
ferroviaires d'Europe, mais bien la solution "Chinoise", qui passe par
l'imposition du "format container" aux camions.
En Chine, les très rares camions que vous voyez transportent des
containers, de pont transbordeur de gare, au client final, ou d'une
usine à un port ou une gare.
La durée d'amortissement d'un camion, c'est 4 à 5 ans, le temps qu'il
faudrait pour refaire toutes les voies ferrées: 2 ou 3 siècles.
Une nouvelle fois, l'écologisme ne sert qu'à amuser la galerie, occuper
mes loisirs des petits bourgeois mal à l'aise,  et faire gagner du temps
aux pollueurs.
Vous avez surtout beaucoup de préjugés idéologiques et des jugements à
l'emporte-pièce. Qui ne font rien avancer.

Valcarus
2020-05-14 07:45:33 UTC
Permalink
Post by Topinambour
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21 villes
françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé, la tendance
est remarquablement constante.
Je précise que je parle de la période allant de l'été 2016 à ce
printemps 2020, celle qui est montrée.

Il y a évidemment des variations saisonnières mais aucune tendance à la
hausse sur plusieurs années.
Gloops
2020-05-14 08:56:46 UTC
Permalink
Post by Valcarus
Post by Valcarus
Post by Topinambour
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas
décollé, la tendance est remarquablement constante.
Je précise que je parle de la période allant de l'été 2016 à ce
printemps 2020, celle qui est montrée.
Il y a évidemment des variations saisonnières mais aucune tendance à la
hausse sur plusieurs années.
Sauf erreur les hausses se font par à-coups au moment de la mise en
panne massive du système de transports en commun.
--
Besoin d'un autre système, pas d'un autre gouvernement.
Topinambour
2020-05-14 09:17:59 UTC
Permalink
Post by Valcarus
Post by Topinambour
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la
marche et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des
déplacements, permettent de maintenir les distances nécessaires, de
limiter les embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles
niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
À 1min56, un indicateur statistique de la pratique du vélo dans 21
villes françaises qui montre que la pratique du vélo...n'a pas décollé,
la tendance est remarquablement constante.
(snip babla)

26% d'augmentation.
jym
2020-05-13 17:52:51 UTC
Permalink
Post by Topinambour
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la marche
et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des déplacements,
permettent de maintenir les distances nécessaires, de limiter les
embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
à propos d'air pur, bizarrement, à Marseille, les PM10 et PM2,5 ont
augmenté lors du confinement.
Paul Aubrin
2020-05-13 20:10:45 UTC
Permalink
Post by jym
Post by Topinambour
Pendant le confinement, la circulation a baissé de 80%. A partir du 11
mai les déplacements vont reprendre progressivement. Focus sur la
marche et le vélo qui répondent à la fois aux besoins de ¾ des
déplacements, permettent de maintenir les distances nécessaires, de
limiter les embouteillages et de conserver l’air pur et les faibles
niveaux de bruit.
http://youtu.be/sk4gHcpt1ck
à propos d'air pur, bizarrement, à Marseille, les PM10 et PM2,5 ont
augmenté lors du confinement.
En région parisienne aussi. Les indices d'Airparif de cette année
n'étaient pas meilleurs que ceux de l'an passé. Comme quoi les 80% de
trafic routier en moins ne changent pas grand-chose, surtout par vent de
nord-est.
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'Marche, vélo et déconfinement' (groupes de discussion et listes de diffusion)
302
réponses
Marche, vélo et déconfinement
démarré 2020-05-13 10:30:06 UTC
fr.soc.environnement
245
réponses
En Ile-de-France, bientôt des pistes cyclables « spécial déconfinement »
démarré 2020-04-22 22:24:02 UTC
fr.soc.environnement
245
réponses
En Ile-de-France, bientôt des pistes cyclables « spécial déconfinement »
démarré 2020-04-22 22:24:02 UTC
fr.misc.securite.routiere
10
réponses
Déconfinement et transports en France, rien sur le vélo ?
démarré 2020-04-29 07:26:52 UTC
fr.misc.transport.urbain
Résultats de recherche pour 'Marche, vélo et déconfinement' (Questions et réponses)
6
réponses
Comment nettoyez-vous le moût brûlé de l'acier inoxydable?
démarré 2010-03-15 20:37:49 UTC
brassage artisanal
4
réponses
Anime où le pilote traverse une montagne pour atteindre son mecha
démarré 2012-03-28 21:23:17 UTC
films
3
réponses
Le satellite NOAA-N Prime est-il vraiment tombé par terre?
démarré 2013-09-05 18:45:47 UTC
espace
6
réponses
Quelle est la manière traditionnelle de lisser une surface courbe?
démarré 2015-06-15 11:46:02 UTC
travail du bois
Sujets non liés mais intéressants
7
réponses
Fin de mon stage - L'entreprise veut me garder mais dans un autre département
démarré 2017-03-15 15:36:36 UTC
6
réponses
Mon responsable me demande de prendre un ordinateur portable de travail à la maison
démarré 2017-04-01 08:54:38 UTC
12
réponses
L'administrateur pense que moi, étudiant bénévole en informatique, je pirate le réseau de l'école
démarré 2014-06-18 14:00:17 UTC
8
réponses
Dois-je signaler des fautes de frappe à mes collègues lors de réunions?
démarré 2014-09-25 09:02:15 UTC
5
réponses
Dois-je demander une augmentation un mois avant la fin d'un stage?
démarré 2019-08-28 06:46:52 UTC
Loading...